Sortie Précoce et Anticipée après Mastectomie

Date : Publié par Tags : , , , ,

Le parcours de soins innovant SOPAM proposé par l’Institut Bergonié

 

 

 

 

La mastectomie en quelques chiffres

Le cancer du sein est le cancer féminin le plus fréquent. En France, dans les centres spécialisés, 30% des femmes prises en charge pour un cancer du sein sont mastectomisées (1). La mastectomie totale a un impact fonctionnel, psychologique et social.

La reconstruction mammaire fait partie intégrante de la prise en charge du cancer du sein, en particulier après une chirurgie mammaire non conservatrice. Plusieurs mesures ont été prises en 2014, dans le cadre du Plan cancer 2014-2019, pour améliorer l’accès de toutes les femmes à la reconstruction mammaire après un cancer du sein.

Au Centre de Lutte contre le Cancer de Nouvelle Aquitaine, l’Institut Bergonié, 50% des femmes se voient proposer en consultation une reconstruction mammaire immédiate. Cette intervention permet d'améliorer l’image corporelle. En revanche, elle majore le risque de complications postopératoires immédiates.

Classiquement, ces femmes restent hospitalisées jusqu’à ablation du drain. L'hospitalisation favorise la surveillance d’éventuelles complications postopératoires. La durée moyenne de séjour est 4.39 jours. L'Institut National du Cancer atteste que l’isolement occasionné par une telle hospitalisation est considéré comme une séquelle, par l’impact négatif sur la récupération post opératoire des femmes et leur qualité de vie.

 

Un nouveau parcours qui réduit la durée d'hospitalisation et garantit la sécurité des patientes

Ainsi, l’Institut Bergonié innove dans la prise des charges des femmes qui optent pour une mastectomie avec ou sans reconstruction immédiate. L'Institut a développé un parcours de soin harmonisé.  Ce dernier offre, aux patientes qui le souhaitent, une sortie précoce et anticipée suite à l'intervention médicale dans un environnement sécurisé.

Ce parcours innovant implique:

- l'engagement d'une équipe pluridisciplinaire coordonnée,

- une étroite collaboration entre les professionnels hospitaliers et les professionnels de ville.

 

Il s’appuie sur des procédures de réhabilitation améliorée après chirurgie visant à réduire le stress chirurgical, afin de permettre une hospitalisation plus confortable et plus courte, tout en réduisant les complications postopératoires

Médecins, chirurgiens, infirmiers, kinésithérapeute, tous les professionnels du parcours de soins, de l’hôpital et de proximité, sont impliqués dans la démarche et mettent en commun leurs connaissances, pour assurer un suivi post opératoire en toute sécurité. 

Si vous êtes un professionnel de santé, cliquez ici pour découvrir les vidéos concernant ce parcours de soins innovant, pour la gestion du drain de redon et le dépistage des complications.

Ce parcours permet aux patientes une sortie précoce d’hospitalisation avec le drain, grâce à une pré-habilitation et une organisation ville hôpital.

Ce transfert des soins vers la ville, dans de bonnes conditions, s’appuie sur :

  • Une coordination du retour à domicile anticipée, facilitée par une plateforme de coordination
  • Des outils pédagogiques « de poche » à destination des infirmiers libéraux
  • Un télé-suivi des patientes en ligne

Une évaluation permettra de s’assurer de la faisabilité et de la sécurité de ce parcours, de mesurer l’adhésion et le vécu, aussi bien des patients que des soignants.
La finalité de cette expérimentation est de proposer un modèle réplicable dans d’autres indications, établissements et régions.

 

Référence

(1) rapport Unicancer 2014

https://www.bergonie.fr/sopam-ib/

Autres articles qui pourraient vous intéresser

La Spasticité en Neurologie

Date : Publié par
Suite à un accident vasculaire cérébral, 1/3 des patients sera atteint de spasticité. Cette pathologie affecte le tonus musculaire. Elle nécessite une prise en charge multidisciplinaire par les professionnels de soins afin d'améliorer la qualité de vie des patients.

Fibrillation Atriale en 2023 : mécanisme, symptômes, diagnostic et prise en charge

Date : Publié par
La fibrillation atriale est sous diagnostiquée en France. Son dépistage reste facile dans la majorité des cas. Quelle que soit l’attitude thérapeutique choisie - restauration du rythme sinusal ou ralentissement de la cadence ventriculaire – la FA doit être traitée en ayant à l’esprit qu'il convient de prévenir le risque thrombo embolique, en particulier cérébral.